Location longue durée et crédit-bail

Location longue durée ou crédit-bail ? Nos conseils pour la location longue durée de votre véhicule professionnel

Votre activité professionnelle vous oblige à acquérir le matériel roulant pour mener à bien vos tâches quotidiennes. Oui, le transport du personnel, le convoyage d’équipements lourds sont autant de soucis qui perturbent votre esprit. Vous hésitez entre choisir la location longue durée et le contrat de crédit-bail pour vous offrir un véhicule professionnel adéquat ? Suivez nos conseils pratiques, afin d’éviter le faux pas.

Véhicule professionnel : entre contrat de location longue durée ou crédit-bail

Avoir une voiture est davantage une nécessité qu’un luxe, car elle permet d’effectuer ses courses en temps réel. Tel est le cas pour un professionnel dont la grande partie de toute l’activité de l’entreprise en dépend. Par rapport à son coût, il n’est pas facile de l’acheter en un seul coup à partir de ses propres moyens. Bien souvent, certaines entreprises passent par le contrat de longue durée pour équiper leur parc de véhicule professionnel, tandis que d’autres préfèrent le crédit-bail.

La location longue durée (LLD), encore appelée contrat tripartite, fait intervenir trois personnes différentes à savoir le locataire, le bailleur et le propriétaire du matériel, c’est-à-dire la société qui le vend. Cette définition est également valable pour le crédit-bail, mais il s’accompagne d’une option, celle de l’achat définitif ou non de la voiture au terme du contrat.

Les avantages sont nombreux, que cela soit la LLD ou le crédit-bail, le locataire gère avec efficience son budget du fait que le loyer mensuel est déterminé depuis la conclusion du contrat. La location de voiture longue durée, par exemple, permet de louer son matériel roulant jusqu’à 60 mois. C’est une solution adaptée à ceux qui adorent changer régulièrement de voiture chaque année, sans toute fois être propriétaire.

Par contre avec le leasing, le locataire peut devenir propriétaire du véhicule s’il le souhaite, ce qui permet d’agrandir son parc auto sans grands efforts selon les conseils de Lerat. Cette formule permet également de bénéficier de réductions fiscales, notamment sur les loyers versés pour la location de voiture dans le cadre de l’activité professionnelle.

Cependant, il vaut mieux être prudent, car ces contrats contraignants avec ces mensualités s’étendent sur de très longues périodes. En plus ils sont irréversibles, c’est-à-dire qu’une fois signés, le client n’a aucune possibilité de les annuler surtout en ce qui concerne les démarchages professionnels. Par conséquent, avant de vous y engager, il est important de vous donner le temps de réflexion nécessaire.

Signature de contrat de location de voiture : Voici les bonnes attitudes à tenir

Comme tout accord, la LLD et le Crédit bail comportent également des inconvénients et parfois des pièges. C’est pourquoi vous avez besoin de quelques conseils pratiques pour éviter de signer un contrat de location de véhicule dans lequel vous pouvez être le perdant. Ainsi, il faut se garder de conclure un marché dans la précipitation, quelle que soit l’assurance du commercial.

Il est recommandé de lire entièrement et attentivement le contenu de ce qui peut vous engager demain, afin de ne pas regretter plus tard. Mais il est nécessaire de connaître le prix du matériel lorsqu’il est vendu au comptant afin de le comparer au coût de la location ou au crédit-bail.

La sagesse recommande qu’on évite les contrats verbaux, car ils n’ont aucune valeur juridique, seuls les engagements écrits comptent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *