Aissa Hamada et l'autisme

Aissa Hamada : Qu’est-ce que l’autisme ?

L’autisme est un trouble qui affecte le développement neuropsychologique d’un enfant. Il faut pourtant noter que ce n’est ni une maladie mentale ni un handicap. Il se caractérise par des troubles du langage, par la perturbation des interférences sociales et par l’isolement.

Les signes précoces de l’autisme, point de vue d’Aissa Hamada

Aissa Hamada (Suivez ce lien pour le connaitre davantage), en tant que bénévole dans les associations traitant ce cas, sait que seuls les professionnels peuvent définir si un enfant est autiste ou pas, mais certains signes précoces peuvent alerter les parents, comme un manque d’intérêt dans la société où il vit.

L’enfant entretient peu ou aucun contact avec son entourage. Il n’échange pas ou évite le contact oculaire et réagit peu à certaines choses. Il manifeste un mécontentement et résiste à tout changement de routine, il peut même se mettre en risque et péril sans en prendre conscience.Il pousse un cri inhabituel dès que quelqu’un le touche. Certains autistes montrent une extrême tranquillité tandis que d’autres affichent une agitation excessive.

Au niveau du langage

Il parle rarement et babille peu, tout en disant des mots qui n’ont pas de sens. Son vocabulaire est très restreint et il répète parfois une phrase qu’il a entendue par hasard. L’enfant parle avec un ton inhabituel et n’ose pas demander quelque chose à un adulte.

Au niveau du jeu

Il répète des mouvements moteurs et manque d’exploration et de curiosité. Il utilise ses jouets de manière inattendue et montre une attraction très particulière pour les objets pouvant tourner.

Ses manifestations

Une publication d’Aissa Hamada sur Facebook décrit que le malade présente des spécificités sensorielles qui influencent sa perception de l’environnement et son comportement. Il peut avoir une hypersensibilité visuelle ou auditive et une intolérance à la caresse et au toucher.

Les perceptions sensorielles chez certains peuvent se mélanger jusqu’à ce qu’elles se brouillent dans le cas le plus extrême. Un médecin spécialiste doit ainsi traiter ces perceptions de façon séparée pour éviter la surcharge sensorielle.

Les prises en charge

La problématique des troubles autistiques se situe actuellement à trois niveaux : tout d’abord le diagnostic, ensuite la prise en charge et enfin la thérapeutique et la recherche.

Les travaux concernant le domaine pédagogique et éducatif de l’enfant autiste constituent des pistes de grands intérêts qui nécessitent le déploiement de stratégies d’évaluations spéciales.

Cliquez ici pour accéder au site d’Aissa Hamada qui rapporte que cela permet de conclure avec clarté l’appropriation de leur application dans le programme de la prise en charge des enfants autistes.

Il y a insuffisance qualitative et quantitative de moyen pour la lutte contre ce trouble en ce qui concerne la prise en charge. D’ailleurs, il existe peu de centres adaptés pour contrer la problématique spécifique de l’autisme.Les manques touchent à la fois les bébés qui viennent d’obtenir leur diagnostic, les jeunes enfants d’âge scolaire et les adultes.

Il est ainsi essentiel de favoriser la prise en charge qui a pour but de développer les différents domaines d’acquisition d’une personne autiste puisque les troubles autistiques sont des pathologies globales du déploiement de l’enfant accompagné des déficits cognitifs.

Les domaines d’acquisitions concernent leurs compétences sociales, leurs reconnaissances d’autrui, leurs communications non verbales, leurs langages, leurs acquisitions de l’autonomie, qui s’avèrent indispensables pour leur permettre d’intégrer dans une école et dans la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *